Guillevic

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 décembre 2016

Autoportrait

 

 

 

 

 

 

 

Pialat.jpg

Maurice Pialat  Autoportrait à 17 ans

16:35 Écrit par Paola Pigani dans peinture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maurice pialat

31 octobre 2016

La chaise de Van Gogh

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le monde part de tes épaules

pour descendre à tes pieds

que tu laves devant la porte

dans une bassine en émail

une eau de foin

de quoi faire la minestra

mais non, tu la jettes en riant

sur le jasmin qui a toujours soif

tu chantes

Io sono un’povero negro

tu en mets plein tes savates

 

 

 

Tes mains vivantes

Accrochent tout

La force de tourner

les pages du ciel

Même sales

Infléchir aux saisons le rythme du travail

Les mise bas des bêtes, les semis, les coupes de foin, les moissons

 Passer l’endaineuse, la botteleuse, la herse

Chaque jour une maîtresse

 

 

 

 

Extrait d'un recueil en voie d'achèvement   La chaise de Van Gogh.

Où le peintre ne fait qu'une minuscule apparition par le vide de sa chaise.

 

image

 

 

 

La Chaise, photo Roswitha Guillemin

Chambre n° 5 occupée par Vincent Van Gogh les 70 derniers jours de sa vie à l’Auberge Ravoux, Auvers-sur-Oise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10:42 Écrit par Paola Pigani dans Livre, peinture, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : van gogh, roswitha guillemin, paola pigani

07 octobre 2016

Evaristo 2

 

 

 

 

 

Ce qui soulève la terre et les astres

Cette aube dans le ciel déchiré

Ce feu qui prend aux chimères

Ne crains pas cette lumière qui t’étreint

Dépose ta coupe pleine

Entre l’effroi et la beauté

Ami tu n’as rien perdu de la vie

Quitte à présent la floraison des ténèbres

Va d’un pas égal

Entre ton enfance de berger et le grand horizon pâle

Où tu as ta demeure

Dépose une poignée d’amandes et d’olives

Tes leçons de l’exil

Toi qui réfugié demandais des espadrilles Pour traverser l’innommable

Tu n’es plus l’étranger de personne.

 

 

Texte publié dans le numéro 65 de la revue Le Croquant 2010

 

11:35 Écrit par Paola Pigani dans peinture, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : evaristo