Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 octobre 2012

Pas même un souffle

 

 

 

 

Quel monde nous a jetés

L’un contre l’autre ?

Serrés si fort

Au point de sentir

Contre ma joue

Le mouvement de ton œil

Sous la paupière

Un battement aveugle

Contre ma peau

Pas même une feuille de papier

Ne pourrait glisser entre nos deux corps

Pas même un souffle

Pas même la vie

Quand elle ment.


Paola Pigani

 

18:15 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.