Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 décembre 2021

Evaristo

Evarsito photo Florence Chapuis Collection fondation Renaud.jpg

©florencechapuis

 

 

 

Ce qui soulève la terre et les astres

Cette aube dans le ciel déchiré

Ce feu qui prend aux chimères

Ne crains pas cette lumière qui t’étreint

Dépose ta coupe pleine

Entre l’effroi et la beauté

Ami

Tu n’as rien perdu de la vie

Quitte à présent la floraison des ténèbres

Va d’un pas égal

Entre ton enfance de berger et le grand horizon pâle

Où tu as ta demeure

Dépose  encore une poignée d’amandes et d’olives

Tes leçons de l’exil

Toi qui réfugié demandais des espadrilles

 Pour traverser l’innommable

Tu n’es plus l’étranger de personne.

 

 

Texte publié dans le numéro 65 de la revue Le Croquant 2010

 

 

 Exposition jusqu'au 19 décembre à la Fondation Renaud  au fort de Vaise.

 

 

26 octobre 2021

La vérité de l'immobile temps

emblemes vegetaux.jpg

©paolapigani

 

 

"Tout ce qui naît de cette source épaisse y retombe englouti, et le monde entier pèse sur un point d'eau. Ainsi nous rencontrons en nous mêmes au hasard des années cet instant qui soutient la grandeur substantielle du monde, la vérité de l'immobile temps, nous, un reflet. "

Luc Dietrich. Emblèmes végétaux. Éditions Le temps qu' il fait.

 

11 mai 2020

Retour en ville

la saone en hiver.jpg

 

Lyon, perle de soie grise...

Stanislas Rodanski

28 septembre 2019

Sur l'asphalte

2019-09-22 12.06.58.jpg

16:51 Écrit par Paola Pigani dans Mon oeil | Lien permanent | Commentaires (0)

06 août 2019

Mon œil

20190701_100023 (1).jpg

écrire parcequ'on est muet comme une tombe

mais de pierre, de marbre , de granit ou de béton?

 

©paolapigani

09:48 Écrit par Paola Pigani dans Mon oeil, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

01 novembre 2018

Toussaint

christ exit 2.jpg

(...) par le nom

la pierre se change en stèle

par le vide

la stèle devient stèle d'aucun nom

le nom existe pour témoigner du vide

le nom retourne au vide vers les noms à venir

vide à l'intérieur du vide

pierre dans le cœur de la pierre

source à la source de la source (...)

 

Shu Cai Le ciel se penche sur nous La passe du vent

 

 

25 juillet 2018

s'éblouir même à l'ombre

table de travail 2.jpg

10:22 Écrit par Paola Pigani dans Mon oeil | Lien permanent | Commentaires (0)

18 juillet 2018

Esquif de hasard

Mon radeau.jpg

 

 

22:23 Écrit par Paola Pigani dans Mon oeil, Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ardéche

13 juillet 2018

Au seuil de l'instant

Nietzsche

 

 

Dans le plus petit comme dans le plus grand bonheur, il y a quelque chose qui fait que le bonheur est un bonheur: la possibilité d'oublier, ou pour le dire en termes plus savants, la faculté de sentir les choses, aussi longtemps que dure le bonheur, en dehors de toute perspective historique. L'homme qui est incapable de s'asseoir au seuil de l'instant tout debout en oubliant tous les événements du passé, celui qui ne peut pas, sans vertige et sans peur, se dresser un instant tout debout, comme une victoire, ne saura jamais ce qu'est un bonheur et, ce qui est pire, il ne fera jamais rien pour donner du bonheur aux autres.

Nietzsche – Considérations inactuelles -

 

 

 

 

 

 

22:12 Écrit par Paola Pigani dans Mon oeil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nietzsche

03 mars 2018

Mon œil

 

 

 

 

WP_20171228_16_43_47_Pro.jpg  

 

Sachez , formes 

Ramener toujours le fond

Interstellaire

 

Guillevic

15:27 Écrit par Paola Pigani dans Mon oeil, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guillevic ouvrir