Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 octobre 2019

Just a dream

14:01 Écrit par Paola Pigani dans Des films, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kusturica, iggy pop, arizona dream | |

07 octobre 2019

Allegria

 

 

 

mes accroches nuages.jpg

 

Odeurs de pain et de brouillard

Que l’on traverse

Allegria

Vivre vite

Sans parler de l’azur

Qui tranche nos ombres

 

10:02 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |

03 octobre 2019

Prochaine rencontre à saint Dié des Vosges

couv-pre-programme.png

02 octobre 2019

Petit matin

 

 

 

 


Dans un jupon du ciel trempé de pluie
une tourterelle lance les premiers accords
tout est à recommencer

09:06 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |

01 octobre 2019

Des orties et des hommes à Pont l'Evéque

C'est agréable de recevoir le premier prix de la Ville de Pont l'Evéque au milieu de gens si sympathiques ...

Un grand merci à la municipalité et à l'équipe de Lire à Pont l'Evêque (en particulier Elisabeth et Cécile Belna), pour l'accueil formidable de ses bénévoles , les lectures, les échanges, le pommeau.

Merci au ciel de Normandie, à ses douceurs d'ardoise et de crème fouettée.

 

20190929_151555 (1).jpg

 

 

 

JLL_9036.jpgLire à Pont l'évéqueIMG_1327.JPG

 

©jl Leclercq

28 septembre 2019

Sur l'asphalte

2019-09-22 12.06.58.jpg

16:51 Écrit par Paola Pigani dans Mon oeil | Lien permanent | Commentaires (0) | |

24 septembre 2019

L'homme sur le fil

 

 

 

 

 

  La voix du poète auteur-compositeur  Jean- louis Bergère  connait la pierre, le bois, qui  prend racine sous le vent ( Le causse Méjean ),  ne craint pas les très-fonds du corps ni l'envol, remonte de la nuit, de la rivière, d'un puits d'algues vertes ( Ce qui demeure ) , enlace la voix sœur d'Evelyne Chauveau,   pour chanter la tendresse inquiète d'un  entre-deux  monde où un  adolescent  abandonne  les mots des blessures sur la route de la fuite ( L'aurore) , où  l'amour se perd pour mieux revenir sous le poids de ton corps ( Tout le poids) , où  deux peintres russes  espèrent un galop de feu dans un autre siècle, où nous nageons nus dans l'ossement en mémoire de Léonard Cohen ( L'homme qui  chante). Une voix de poète qui appelle à renaître au bord du vide et danser pour l'éternité ( Un autre jour)

 Laissons venir

Laissons aller

Laissons-nous croire

Que nous saurons passer

Sur l'autre rive

De l'autre côté

(Laissons venir)

Une   poésie infatigable  traverse de long en large   cet inoubliable  album  Ce qui demeure où roulent des eaux  musicales sombres et des   lumières de ciel,  des solos de guitare vertigineux, une fondue électro-acoustique qui laisse  passer la magie d'un  violoncelle et des percussions, la puissance charnelle des voix.  

Courez rejoindre l'homme  sur le fil  , Bird on the wire  , du même peuplement que  Gérard Manset, Môrice Benin, Jacques Bertin , Dominique A...

 Album  Ce qui demeure 12  titres

Ecrit et composé par Jean Louis Bergère

Arrangements groupe

Jean Louis Bergère / voix, guitares acoustiques
Blaise Desol / guitares électriques, ebow
Hervé Moquet / basses, space echo, korg ms 10
Evelyne Chauveau / choeurs, roland juno-1
Franck Durand / batterie, percussions
Jean Baptiste Noujaim / violoncelle


Production / Catapulte en co-production avec Pour Ma pomme

https://jeanlouisbergere.bandcamp.com/music

 

 

06:04 Écrit par Paola Pigani dans Musique, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jean-louis bergère, ce qui demeure | |

22 septembre 2019

Partance

06:02 Écrit par Paola Pigani dans Musique, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : olafur arnalds, fok | |

21 septembre 2019

Prochaine rencontre en Normandie

 

 

 

 

10:03 Écrit par Paola Pigani dans Agenda, Des orties et des hommes | Lien permanent | Commentaires (0) | |

20 septembre 2019

Autodafé

20190828_185650.jpg

 

 

 

Dans l'asphalte éventrée

voyez nos traces

des pages arrachées, des vanités,

des psaumes

le sang noir qui gagne la ville

11:36 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autodafé, bible | |