Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 janvier 2022

Prochaine rencontre à Lyon

 

 

chavagnac corde de porcelaine.jpg

©paolapigani

 

 

Rencontre - déambulation litteraire

Renouer les liens ou la renouée des mots

Le mardi 1er février de 19h30 à 21h00 - bibliothèque du 7e Jean Macé

10 décembre 2021

Evaristo

Evarsito photo Florence Chapuis Collection fondation Renaud.jpg

©florencechapuis

 

 

 

Ce qui soulève la terre et les astres

Cette aube dans le ciel déchiré

Ce feu qui prend aux chimères

Ne crains pas cette lumière qui t’étreint

Dépose ta coupe pleine

Entre l’effroi et la beauté

Ami

Tu n’as rien perdu de la vie

Quitte à présent la floraison des ténèbres

Va d’un pas égal

Entre ton enfance de berger et le grand horizon pâle

Où tu as ta demeure

Dépose  encore une poignée d’amandes et d’olives

Tes leçons de l’exil

Toi qui réfugié demandais des espadrilles

 Pour traverser l’innommable

Tu n’es plus l’étranger de personne.

 

 

Texte publié dans le numéro 65 de la revue Le Croquant 2010

 

 

 Exposition jusqu'au 19 décembre à la Fondation Renaud  au fort de Vaise.

 

 

05 août 2021

orage

20210708_184651-1-1.jpg

©paolapigani

 

 

Les rues comme nous sont devenues bleues

les passants presque invisibles

sont des traces de mouvements

et nuit sur nuit on voit dedans

 

 

Henri Meschonnic

11:53 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : henri meschonnic, orage, lyon, la fosse aux ours

21 mai 2020

Passagère

Lyon Passagère.jpg

©paolapigani

 

 

Et la nuit qui venait n'avait pas de passé.

 

Jean - Claude Pirotte

11 mai 2020

Retour en ville

la saone en hiver.jpg

 

Lyon, perle de soie grise...

Stanislas Rodanski

15 mars 2020

Allégorie de la folie

photo de Gilles Vugliano Antonio Corradini.jpg©gilles vugliano

 

 

 

 

 

 

Il a manqué un peu de lumière

Un  peu d'eau à sa bouche

De la pierre à ton visage

 

Il a voulu te draper de lui-même

Que s'écoule son regard

Sur la surface diurne de ton être vivant

 

De tes épaules à ton nombril

Qui a frémi ?

Toi ou une autre?

 

Il t'a semblé pourtant qu'un pan de ciel

 Se posait sur ton corps transparent

Une pesanteur nouvelle

 Un  murmure de source sanguine

 

Tu as glissé de l'ombre 

Puis de ta chair invisible

Jusqu'au seuil  de la folie

Où Dieu s'est  enfui

 

©paolapigani

 

 

30 mars 2019

Prochaines rencontres en librairie à Lyon

 

                                                 Image  

 

Librairie Vivement Dimanche ADULTES : 4 rue du Chariot d'Or

 

 

 

et

 

 

 

La librairie Au Bonheur des ogres
vous invite à rencontrer
Paola Pigani
à l’occasion de la parution de son roman
Des orties et des hommes
le jeudi 11 avril à 19h
9 Grande rue de Vaise 69009 Lyon - 09 51 69 78 02

05 juin 2018

Bagage non identifié

poésie

 

 

 

Tout colis ou  bagage  non identifié

Est à signaler

Veuillez aussi signaler toute enveloppe vide

Non libellée

Tout corps désamorcé

Toute ombre sans papier

Toute fata morgana

Dans ma ville

Pauvre fille aux rubans qui flottent

Dans les égouts

 

 

Extrait d'un recueil à paraître cet automne

11:39 Écrit par Paola Pigani dans Lyon perle de soie grise, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poésie, lyon

01 mars 2018

Voyage à 1.80 euro

Croix Rousse.jpg

11:41 Écrit par Paola Pigani dans Lyon perle de soie grise, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lyon, croix rousse

12 janvier 2018

Lyon , perle de soie grise...Stanilas Rodinski

 

 

 

lyon,stanislas rodinski

14:22 Écrit par Paola Pigani dans Lyon perle de soie grise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lyon, stanislas rodinski