Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 décembre 2012

Par ces jours d’hiver ...

 

 

 

Par ces jours d’hiver où peu de choses brillent,

Le feu lointain d’une lampe dans la pénombre

De l’aube humide et froide, et cette heure

Seule vous est allouée, rapide,

Vif argent entre les doigts gourds de sommeil,

Nul ne sait où passent ces journées

Et cependant ce sont elles sans nul doute

Qui nourrissent le printemps lointain

Et cahotent comme la locomotive dans le tunnel

Vers la bouche entrouverte du jour.

 

Paul de Roux

Au jour le jour. Editions Le temps qu’il fait

20:09 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paul de roux

Les commentaires sont fermés.