Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 mars 2013

Aujourd'hui le ciel claque

 

 

 

Aujourd’hui le ciel claque

Comme un drap blanc

Sur la ville assoupie

Je voudrais te lire

entre mes lignes

Sentir tes silences

dans mes poches

 et ton corps

 pour écraser ce temps

Gonflé d’orgueil

Ce temps qui ne passe pas

Qui laisse au fond des verres

Le sel de nos salives

 le sel de nos bouches

Quand le jour passe

de l’une à l’autre

Au fond des verres

casse ce qui transparait

 le cristal de l’absence

la soif  plus belle que tout.



Paola Pigani. Indovina.

09:25 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.