Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 juillet 2013

Mirko

 

 

 

Lorsque tu m’as parlé de Sandor, je te connaissais à peine. Tu étais entré dans ma vie par un tout petit jour, courbé dans ton exil. Tes mains avaient l’étoffe des baisers violents et des caresses qu’on n’oublie pas. Combien d’aller-retour entre toi et les tiens ? Des chemins perdus, des sommeils acérés. Déjà, tu ne savais plus chanter comme eux. Parler oui, d’une voix altérée qui tremblait en moi comme une promesse étrange. Tu me disais « Dans une caravane, le monde est plus petit, le temps s’accroche aux rideaux. On a froid sans le savoir, on porte plusieurs couches de vêtements. Entre le dehors et le dedans, il n’y a que la différence d’un oiseau. C’est pourquoi notre musique ».


Paola Pigani Extrait de Mirko  roman en cours

15:16 Écrit par Paola Pigani dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.