Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 août 2013

Exode

 


Elle, sauvage comme l'ombre aux draps de soie du crépuscule d'été

Lèche les larmes du soleil.

Semant à travers les broussailles les instants chimère de sa vie en espalier

Elle s'élance dans la clameur des ailes

Épouse la marche antique des fleuves.

Les herbes chiffons charment ses pieds nus.

Où va-t-elle ?

Sinon fuir tout ce qui s'est fait pierre brûlée

Dont la bêtise noue le ventre jusqu'à mourir.

 

Son secret est enclos dans une noix.


Colette Lafont

 

07:28 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : colette lafont

Les commentaires sont fermés.