Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 mai 2014

Garonne

garonne.jpg©paolapigani

 

 

 

Garonne en avril ne mâche pas ses eaux

qui se tordent à leur tour

celles de Saône, Vistule, Bonnieure et Duna

écartées en mémoire pour laisser passer

des mots , des visages, des lueurs oubliées

de ces eaux qui enfantent les raisons du voyage

et heurtent l'éclusier, le pêcheur,

celui n'ayant qu'une bouteille serrée dans les bras 

n'a plus de quoi envoyer sa missive

vers la femme perdue ou le dieu des salauds.

 

Paola Pigani

 

13:08 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bordeaux, garonne

Les commentaires sont fermés.