Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 juin 2014

Corps étranger

 

 

Ouvrir un livre de poésie

collection de poche

trouver entre deux pages

une pastille antivol

se souvenir que ce recueil

on ne l'a pas volé

faire un pont 

entre les deux poèmes

séparés par ce corps étranger

L'encrier s'est renversé sur la ville

...

Il est si grand le nombre

des choses difficiles

07:02 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paul de roux

Les commentaires sont fermés.