Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 janvier 2015

Auguri a tutti

 

 

Vivre c’est partager je hais la solitude

Les liens de la mort me retiennent encore

Je n’embrasse vraiment personne comme avant

Le bon pain était un signe de félicité

Le bon pain qui nous rend plus chaud notre baiser

Le seul abri possible c’est le monde entier

Vivre aujourd’hui pour moi c’est répondre aux énigmes

Et nier la douleur aveugle de naissance

Toujours en pure perte étoile sans éclat

Vivre se perdre afin de retrouver les hommes

Que la pâleur du fleuve efface le ruisseau

Que les yeux merveilleux voient chaque chose en place

La misère effacée et les regards en ordre

Un ordre grandissant de graine en fleur en arbre

Un vif échafaudage étayant l’univers

L’enfant rajeunissant d’homme en homme et riant.

 

PAUL ELUARD (Poèmes politiques)

 

 

15:04 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eluard

Les commentaires sont fermés.