Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 août 2015

les yeux fermés

 

 



Je me couche dans la poussière, les yeux fermés

La nuit sera totale, tant que l'aube

Et le grand jour de ta chair

Ne passeront pas au-dessus de moi

Comme un vol de soleils.

 

 Alain Borne

23:07 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alain borne

Les commentaires sont fermés.