Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 août 2015

Un été sans parole 1

 

 

Ecrasée de soleil et de mouches

elle se tient là

la maison

dans son zénith bleu

bouche entrouverte qu'emplit un vent

teinté de tilleul

 

Le temps

 avant de s'effondrer

dans l'ombre des pierres

tremble encore un peu

 

12:06 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.