Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 septembre 2015

Enfant de pêcheur

 

 I See You vous est contée

 

 

I see you

Je te vois

Enfant de pêcheur

Tu n'es pas enfant de mineur

Tu n'es pas enfant de déserteur

Tu n'es pas enfant de terreur

I see you

Et toi que vois-tu?

Tes yeux ne sont pas encore vidés

Trop plein tes yeux

De tout ce bleu

De ce blanc de sable

De ce brun de sable et de boue

De ce brun de peau et de racine

Tu jettes un filet dans la mer

Que vois-tu venir derrière ton épaule?

Enfant de pécheurs

Des rives aveugles

Tu jettes un filet dans la mer

Tu jettes un filet sur ce qui reviendra avec elle

Le souffle de ceux-là

Disparus avant la fin du voyage

La chair humaine des mers

Tu ne rêves pas

Pas encore

Tu manges tu ris

On égrène des rires sur ta tête

Le riz blanc de l'enfance

Tu peux appeler les ancêtres les passeurs

Autres pêcheurs autres penseurs

Qui va recoudre les voiles déchirées par les vents?

Qui va recoudre ensemble

Des vies espérées avec des vies jetées ?

Sable et sel n'ont pas abîmé tes joues tes lèvres

Ta peau est épaisse

Tu pourrais être arbre poisson au matin de ce monde

Non

Tu dois porter plus loin ton rêve d'homme

La mer ne sera jamais en fuite

Tu prendras en pleine face Les gerbes d'horizon

D'un vieux continent

Qui sommeille de l'autre côté

Ton prochain, ton lointain

Aussi desserrés que les mailles de ton filet

I see you

Enfant de pécheur

Je te vois

Je t'espère

 

 

 

Paola Pigani Pour littératures métisses- mars 2015

( recueil collectif en hommage au travail de photographe de Sibo Sibomana )

13:40 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sibo sibomana, littératures métisses, paola pigani

Les commentaires sont fermés.