Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 octobre 2015

Pour Leny Escudero

 

Je t'ai écouté chanter sur un mini_cassette dans une chambre de pensionnat

je veux toujours rester petite, le cancre , Sacco, la butte rouge, Van Gogh , la grande farce  https://youtu.be/9IoqjUbENUM ...

Je t'ai retrouvé à la fête du livre de st Etienne en octobre 2013

tu étais relié à un respirateur

un gamin trisomique venait de te lancer au visage " moi, je ne suis pas encore né"

Du haut de tes 80 ans, tu lui as répondu " moi, non plus, je n'ai pas fini de naître"

 

 

J'étais avec ma sœur Myriam et Denis

tu nous as raconté ton arrivée en France dans un camion bâché

il fallait suivre le flot de réfugiés espagnols jusqu’à la frontière française

on essayait de retenir les enfants avec des boites de lait concentré

" J"en avais rien à foutre de leur lait concentré, on ne me la fait pas à moi, j'ai sauté dans un fossé au risque de perdre mon petit père. Lui , a baissé la tête toujours pour se faire oublier , toute sa vie...moi, pas..."

 

En 1994, j'ai engendré un autre Leny, habité d'une autre histoire.

Je voudrais te dédier mon roman "Venus d'ailleurs "  et aux autres réfugiés de ce siècle .

 

 

 Leny Escudero, Ma vie n'a pas commencéLe Cherche midi, 2013 

20:56 Écrit par Paola Pigani dans Musique, Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : leny escudero, venus d'ailleurs

Commentaires

"Des parents comme ça !" : https://youtu.be/Wkwge9GzVY4

Écrit par : P'tit Quinquin | 12 octobre 2015

merci p'tit quinquin;la rage n'a jamais vieilli en lui et j'ai bien compris qu'il n'aurait pas échangé ses souvenirs d'enfance contre ceux de Jean D'Ormesson...

Écrit par : Pigani Paola | 13 octobre 2015

Les commentaires sont fermés.