Guillevic

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 mai 2016

En passant

 

 

Voici venu l'âge du plomb

Dont on se souvient, si l'on y survit,

Comme les gens qui ont froid

se souviennent de la neige

D'abord un frisson- puis la stupeur-

et enfin l'abandon.

 

Emily Dickinson

12:28 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : emily dickinson

Les commentaires sont fermés.