Guillevic

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 juillet 2016

Pour Charlie

 

 

 

 

 

Juste une boite

Il demandait ça parfois à minuit

On la lui apportait

C’était la fête

 

Une vie courte ça ne se nourrit pas de cailloux

Il faut jusqu’au bout pour la traverser

Des sardines à l’huile,

Une clarinette,

 Des dinosaures,

 Des cris de Rose,

 Un violon

 

Et  pour  écraser le cercueil blanc

La carcasse d'amour d'un géant

 

 

Charlie a rayé la surface de la terre

avec ses crayons et ses roues de vélo

Puis a trouvé mieux à faire 

 il s’est gonflé à l’hélium pour survoler tout çà.

 

Pour  Clémentine  et Thierry Mussotte

 

06:24 Écrit par Paola Pigani dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : clémentine mussotte, thierry mussotte

Les commentaires sont fermés.