Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 juin 2017

Les mains négatives

 

 

 

Chère Marguerite Duras à qui je dois la mue nécessaire de mes vingt ans...

20:51 Écrit par Paola Pigani dans Livre, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marguerite duras

Les commentaires sont fermés.