Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 janvier 2018

Retour en ville

Retour en ville.jpg

 

 

 

Le soleil rage contre la vitre

Les mots sont injustes et désœuvrés

Les phrases vastes comme les hanches

De la femme engloutie

Elle pleure de la rue qui la berce

Elle rit de la peur qui la perce

Les mots sont injustes et désœuvrés

Ils rampent et emportent leur fortune

Jusqu’aux lieux ambitieux du sommeil

 

12:06 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.