Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 août 2018

Confiture d'été

Des éclats de lave sur ma robe

les pèches de vigne crèvent dans leur sucre

l'été me brûle les doigts

écrire me brûle les doigts

Je pose les mains sur la vitre chaude de la fenetre

la transparence n’existe plus

je cherche le noir sous mes paupières

j'attends la nuit pour goûter ma confiture de péché  

14:48 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.