Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 avril 2019

Sans barbare

 

 

 

les corbeaux de ma ville bataillent

avec tout et n'importe quoi 

merles , pies et les antennes

jusqu'aux plus petites de nos peines

à la vue d'un ciel trop pâle

le jour où l'on veut aller becqutter

un peu d'ennui et de tendresse

sur l'île Barbe sans barbare

12:04 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jour ferié, ile barbe, perdre son temps | |