Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 août 2019

Partir revenir

 

 

 

 

 

Entre les doigts le sable nous a filé
On a eu beau fermer les poings, rien n'y a fait
Nous laissant sur la grève quand la mer s'est retirée
 
Une prochaine vague viendra peut-être je l'attends
Je la voudrais puissante qu'elle m'emporte inexorablement
 
Marco Riscosso
 
 

11:22 Écrit par Paola Pigani dans Musique, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : max richter, marco riscosso | |

Les commentaires sont fermés.