Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 août 2012

Rimbaud from Georgia

 

 

 

Une ambolie dans un cœur d’été, un caillot, un noyau

Je marche en aveugle dans le flot des voyageurs

Sous terre Métro Bellecour

Il m’interpelle, Il est grand

Des yeux nés de l’ombre

A son bras, une femme perdue

A l’autre, une béquille

A du mal à mettre un mot devant l’autre

Un pas devant l’autre

La femme enceinte jusqu’à la gorge

Parle, essaie quelques miettes d’anglais

We’re Russian , from Georgia

I’m a veteran...Tchechen war

I love France dit l’homme à la jambe invisible

Le voyage commence là

Je  leur dis suivez-moi

Trio andante

Ma non troppo

Une rame arrive

Une autre part

Entre les deux il faut chercher

Par où la France ?

Victor Hugo  ?

Le grand Charles le petit Napoléon ?

Par où l’été ?

La Georgie est loin

Où l’on plante encore des enfants dans la chair des femmes

La Tchétchénie est loin où l’on saute sur des obus

L’homme qui marche comme un oiseau

N’a pas besoin du vent pour vaciller

Dans l’escalator, il chancelle

Tombe dans mes bras

Que faut-il faire de la jambe invisible ?

De l’enfant invisible ?

L’escalator s’élève

L’homme retrouve son équilibre

Là-bas, il court encore

Georgia ,Georgia

I love Paris, Esmeralda

dit-il encore

en disparaissant

Dans le wagon suivant.

 

Paola Pigani

 

17:49 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rimbaud, georgia

Les commentaires sont fermés.