Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 août 2012

A pas de cheval

 

Enfant tu buvais des grenadines

Des menthes à l’eau

Aujourd’hui

La tristesse coule dans ta gorge

Sans glaçon

Tu écoutes une femme

Marcher dans la rue

A pas de cheval

Ses talons te martèlent le cœur

Tandis qu’une autre  sur ta peau

Voit le poème du jour.

 

Paola Pigani

 

 

17:51 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.