Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 décembre 2012

Ils sont deux

 

 

 

 



Ils sont deux

Serrés dans un fou rire

Aux dernières loges du bus

Je ne dirai rien de leurs visages

Rien de leurs vêtements

Tout pourrait tomber à l’instant de leur rire

Sur le plancher du bus

Leurs peaux leurs cheveux

Ne resterait que le geste du garçon

Une plume d’oiseau entre les doigts

Et ces mots vers moi

« Vous la voulez ? »

Tenir jusqu’au terminus

La flamme de ces deux-là

Entre mes mains


 Paola Pigani

10:45 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.