Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 juillet 2014

La preuve

 

 

Mieux que l'immédiat

Le jour va et vient

Le jour infatigable

Comme l'araignée encore verte

Qui descend du figuier

Fuit sur ton poignet

Et remonte vers l'infini

Tache d'être là toujours

Entre son fil invisible

Et la preuve qui irrite la peau;

 

Extrait de  Si je demeure (inédit)

 

 

 

07:15 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.