Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 septembre 2014

Un point qui termine le poème

 

 

…et chaque escale dans le temps accomplit le voyage entier

Et chaque phrase toutes les phrases passées

Et chaque accent tous les rythmes  qui ont conduit  à cet accent

Et les mots jaillissent sans cesse sans cessation possible

Les années défilent sans digue sans anniversaire

Et pourtant il y a un point qui termine le poème

Il y a un jour qui termine l’année

Nous coupons des morceaux de temps les enveloppons les emballons

Faire des fagots de temps c’est ce que nous appelons le travail…

 

 

Tomas Segovia

12:36 Écrit par Paola Pigani | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : segovia

Les commentaires sont fermés.