Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 mars 2015

Voyager sans y croire

 

J'ai dormi cette nuit

dans une chambre à cinq lits

qui sentait le bois, le plâtre

et les jours sans suite

 

ce matin

les oiseaux l’écartèlent

aux quatre coins du ciel

 

 

 

 

A flanc de montagne

la lumière n'a pas besoin de se hisser

 

 

 

 

15:55 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : catalano

Les commentaires sont fermés.