Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 août 2018

Métropolitain

 

 

 

 Entre gare de Lyon et gare de Montparnasse

Paris aux épaules nues

Une paire de pieds sur 3 cavale en Stan Smith

Les siens sont sages dans les tongs rouges

D'une main elle lisse ses cheveux, frotte son cou,

 de l'autre réajuste son corsage

 Et le caddy  qui tremble  entre ses genoux

 Vérifie si rien ne s'effondre

De sa colline de paquets

 Se gratte encore derrière les oreilles, entre les seins

Le bruit de ses  bracelets

Dissipe  la honte de porter

Si belle

des puces des morpions ou des poux

Sous la peau de Paris

ce onze aout deux mille dix huit

 

13:38 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris, métropolitain, sdf

Les commentaires sont fermés.