Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 juin 2019

Avec le temps

leo.jpg

 

 

 

 

Quand on a demandé à l'employé du service de maintenance

s'il voulait bien ,

une fois pour toutes,

régler son compte à l'horloge là-haut,

vu que les horaires des trains allaient désormais se caler

sur un temps aléatoire de cheval fourbu,

traverser des lits de hasard et les années perdues.

Le type a fait Ô de sa bouche ronde  mais s'est exécuté sans obtempérer.

Les travaux de rafraichissement de la gare   en étaient à la phase finale.

Ne restait plus qu'à commettre l'irréparable: ôter les aiguilles du temps sur le cadran là-haut.

Un jeu d'enfant.

Aprés quoi, épris d'ivresse et  de picotements dans la poirtrine,

il a vacillé et chuté de l'échafaudage.

RIP

 

11:24 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : leo ferre, gare de la rochelle, avec le temps | |

Les commentaires sont fermés.