Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 août 2019

Rue de l'été

 

 

 

 

 

rue de juillet

il a choisi l'angle d'un trottoir et l'asphalte tiède 

pour déposer son avoir

son été

son avoir-été

une virgule une flamèche rousse

animal inutile au bonheur des hommes

un rongeur d'éternité

un va nue-pattes un receleur un glandeur

un écureuil sans orgeuil

et de le voir ainsi gisant dans un reste de feu

je me dis que cette saison  pour moi aussi

c'est d'avoir été

09:19 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canicule | |

Les commentaires sont fermés.