Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 décembre 2014

Soutenez les poètes!

 

 

4267393489.jpg

21:47 Écrit par Paola Pigani | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le pédalo ivre | |

01 septembre 2013

Une poèsie qui vole dans les plumes

 

JE SUIS MIGRANT

TU ES MIGRANT

IL EST MIGRANT

NOUS SOMMES PRESSES

 

Nous avons un cœur

nous avons une âme

nous avons été belges à la fin du XIX ème

polonais dans les années 30 puis

italiens puis

maghrébins

 

actuellement

comoriens ou africains

migrants nous avons été

mais maintenant il est six heures

les balais sont rangés

et la journée commence

et elle est peuplée

d'hommes

avec des visages

des noms

des numéros de série

des tenants et des aboutissants bien connus des services

et tout est propre

et le fait que quelquGregoire Damon, Le pédalo ivre'un ait du être là pour nettoyer

un souffle

à peine

une pensée

mais maintenant il est six heures

maintenant

nous sommes pressés

 

Grégoire Damon

Mon vrai boulot .

Édition Le Pédalo Ivre  2013 

 

 

Grégoire Damon

 

                                                       ©paolapigani

                                                             

18:05 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gregoire damon, le pédalo ivre | |

29 octobre 2012

Etonnantes " Nouvelles du front de la fièvre"

Jeudi midi avec couple & parkings


le ciel de Californie est

magnifique

en ce jeudi midi avec couple &

parking

 

c'est comme un mur

infranchissable

qui n'en finit pas de se poser

devant eux

 

leurs questions rebondissent

contre le mur

et reviennent vers eux

encore

et encore

le mur n'en finit pas de gagner

 

 

 

C'est un lent soul movie entre laveries, parkings et Telegraph avenue

M'en allant écrit Jean-Marc Flahaut en toute fin de poème sans point pour clore

M'en allant dans un ailleurs improbable emprunté à une Amérique qui n'existe que dans les noms des villes, les noms de rues, des noms d'hôtels et quelques prénoms, Adam, John, Elliott...

Alone , l'homme de fièvre nous offre des composites humains d'un nouveau monde pas si loin

All one comme on disait avant, du temps peut-être où il existait des forêts plus grandes que l'Amérique toute entière.


Nouvelles du front de la fièvre de Jean-Marc Flahaut est le second recueil édité dans la collection poésie du Pédalo  ivre, dirigée par Frédérick Houdaer

10:16 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jean-marc flahaut, le pédalo ivre, houdaer frédérick | |