Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 mai 2012

Devine

 

Devine

Qui je vois quand tu fermes les yeux ?

Ce n’est pas toi

Qui chante

Ce n’est pas ta bouche

Qui s’ouvre sur le vide

Sur le froid de la pluie

Ce n’est pas toi

Qui marche

Dans l’oblique des rues

Ce n’est pas toi

 Qui tranches les silences

Ce n’est pas toi

Qui ferme la marche des nuages

Ce n’est pas toi

qui tranche chaque question

Entre des lèvres qui sourient

Ce n’est pas toi

Qui danse dans ton ombre

Ni dans la mienne

Ce n’est pas toi

Les jambes prisonnières

Dans ce vieux blues jeans

Ce n’est pas toi

Qui vieillis dans les algues noires de tes livres

Ce n’est pas toi sur le seuil des brumes

Ce n’est pas toi

Qui tend les paumes dans la nuit

Ce n’est pas toi

Qui prie comme on rit

Un noyau tranquille

Au milieu du ventre.

 

Paola Pigani

11:53 Écrit par Paola Pigani | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.