Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mai 2012

Le puits de Winfried Veit

 

 

 

 

Quittons à présent nos terres

Moins sûres que ce puits

Où nous versons nos regards et nos cris



Faisons ombre commune

La lumière fouette nos yeux, nos visages

Frappés de songe

Nous vacillons

Ne pensons plus aux mots

Qui souffrent de nos voix tues

Quittons ce monde où l’odeur

Des arbres  des forêts

Où la rumeur des villes se sont évanouies

Faisons ombre commune

 

Paola Pigani

 


17:22 Écrit par Paola Pigani | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : winfried veit

Les commentaires sont fermés.