Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 octobre 2012

Winfried Veit

 

 

 

Un ange nerveux parfois nous guette

Et s’éprend du vide autour de nous

Tendu comme douleur

Dans son élan de flamme bleue

Il est la chair et l’espace

 De nos adieux


Paola Pigani

08:30 Écrit par Paola Pigani dans peinture, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : winfried veit

Les commentaires sont fermés.