Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 juin 2015

Pour le reflet d'un oiseau

 

 

 

 

C'est une chanson triste

qui reste collée au carreau

de la maison des fous

l'oiseau, la rivière, les galets

portent l’absence entre les murs

On ne sait ce qui se tait de la douleur

ou de la mémoire

C'est à lire, à voir

dans la langue de l'enfant

qui fait de grands signes d'oiseau aux siens.

 

Brigitte Baumié fait partie du syndicat des poètes qui vont mourir un jour. Elle interprète magnifiquement la langue des signes et donne une chance à tous les silences, à la poésie.

 

loin

la vie

laissée sur le pas de la porte

 

les fous sont assis sur les marches

comme des enfants

 

Brigitte Baumié Pour le reflet d'un oiseau Editions Color Gang

 

 

brigitte baumié,syndicat des poètes qui vont mourir un jour©paolapigani

 

Les commentaires sont fermés.