Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 juin 2015

Camarades

 

 

 

 

 

 

 

 syndicat des poètes qui vont mourir un jour©Gilbert Brun

 

Le poète

 

Il a beau plonger sa main dans les ténèbres,

sa main ne noircit jamais. Sa main

est imperméable à la nuit. Quand il s'en ira

(car tous s'en vont un jour), j'imagine qu'il restera

un très doux sourire en ce bas monde,

un sourire qui n'arrêtera pas de dire "oui" et encore "oui"

à tous les espoirs séculaires et démentis.

 

Yannis Ritsos

 

 

14 juin 2015

Pour le reflet d'un oiseau

 

 

 

 

C'est une chanson triste

qui reste collée au carreau

de la maison des fous

l'oiseau, la rivière, les galets

portent l’absence entre les murs

On ne sait ce qui se tait de la douleur

ou de la mémoire

C'est à lire, à voir

dans la langue de l'enfant

qui fait de grands signes d'oiseau aux siens.

 

Brigitte Baumié fait partie du syndicat des poètes qui vont mourir un jour. Elle interprète magnifiquement la langue des signes et donne une chance à tous les silences, à la poésie.

 

loin

la vie

laissée sur le pas de la porte

 

les fous sont assis sur les marches

comme des enfants

 

Brigitte Baumié Pour le reflet d'un oiseau Editions Color Gang

 

 

brigitte baumié,syndicat des poètes qui vont mourir un jour©paolapigani

 

11 février 2015

Osez la poésie !

 

 

Osez la poésie !

Le mercredi 11 février de 19h00 à 21h00 - bibliothèque du 5e Saint-Jean

"Le syndicat des poètes qui vont mourir un jour" fait sa rentrée littéraire en janvier et février et vous propose deux soirées afin de présenter les titres publiés en 2014 par les membres du collectif.

image Osez la poésie !

Le syndicat des poètes qui vont mourir un jour
copyright : © Béatrice Brérot

 

Le collectif "Le syndicat des poètes qui vont mourir un jour" fait sa rentrée littéraire en janvier et février et vous propose deux soirées afin de présenter les titres publiés en 2014 par les membres du collectif.

Les auteurs liront non pas leur propre textes, mais ceux d'un autre membre du collectif afin de les rendre et faire entendre autrement.

Au programme :

  • « L'enneigement », de Michel Thion par Fredérick Houader
  • « Papier-carbone », de Pauline Catherinot
  • « D'origine », de Grégoire Damon
  • « Indovina », de Paola Pigani  par Melchior Liboà

15:42 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syndicat des poètes qui vont mourir un jour | |