Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 juin 2015

Camarades

 

 

 

 

 

 

 

 syndicat des poètes qui vont mourir un jour©Gilbert Brun

 

Le poète

 

Il a beau plonger sa main dans les ténèbres,

sa main ne noircit jamais. Sa main

est imperméable à la nuit. Quand il s'en ira

(car tous s'en vont un jour), j'imagine qu'il restera

un très doux sourire en ce bas monde,

un sourire qui n'arrêtera pas de dire "oui" et encore "oui"

à tous les espoirs séculaires et démentis.

 

Yannis Ritsos

 

 

Les commentaires sont fermés.