Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 novembre 2015

Attention un prix peut en cacher un autre...

 

 

 

Le prix des lecteurs 2015 de la commune de Léognan a été attribué à
"N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures" de Paola Pigani 
Editions Liana Levi
 
 

 

22 novembre 2015

prochaines rencontres en Franche Comté

 

 

 

Une semaine en Franche Comté dans le cadre des petites fugues

http://www.lespetitesfugues.fr/

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "besançon"

19 novembre 2015

Prochaine rencontre à Craponne

 

 

La librairie Le Jardin des lettres à Craponne vous invite à venir écouter Paola Pigani:
 
Son roman "Venus d'ailleurs" est pour nous un coup de cœur de cette rentrée littéraire, un texte fort sur le déracinement, la reconstruction, l'intégration et l'amour...
Nous sommes donc ravies d'accueillir l'auteur, Paola Pigani à la librairie le samedi 21 novembre à 17h30.
Nous vous attendons nombreux pour partager cette rencontre!
 
Photo de Librairie Le Jardin des Lettres - Craponne.


Librairie Le Jardin des Lettres

@ :   jardindeslettres@hotmail.com

Tel : 04 78 44 66 54

83 Avenue Edouard Millaud – 69290 Craponne

 

 

12:19 Écrit par Paola Pigani dans Agenda | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le jardin des lettres, craponne, venus d'ailleurs, paola pigani | |

16 novembre 2015

No pasaran

 

 

Arrivé de Rome ce samedi matin, l’écrivain Erri de Luca, qui intervenait à 17 heures au premier Salon du livre des lanceuses et des lanceurs d’alerte à Montreuil, commente les attentats et suggère d’organiser une réaction populaire.  

Erri de Luca, devant le tribunal de Turin le 28 janvier.«C’est la deuxième fois cette année que je me trouve à Paris au moment d’attentats. En janvier, j’avais été invité à intervenir dans un colloque à la Sorbonne qui se tenait deux jours après la fusillade contre Charlie. J’exprime un soutien de fraternité pour votre pays, pour lequel J’ai de la gratitude. La France m’a bien accueilli, d’abord comme un maçon, puis comme un écrivain, puis comme un coupable de délit d’opinion. 

«Il y a une différence avec ce qui s’est passé en janvier. En janvier, c’était le moment de la réponse et du témoignage. Il y a eu cette grande manifestation pour laquelle je donnerais comme titre "no pasaran" ("Ils ne passeront pas"), le slogan de la guerre civile espagnole. Face à l'attaque de vendredi, qui est à une échelle différente, il faut une mobilisation générale de la vie civile, du peuple français. Il faut s’emparer soi-même de la question de la sécurité sans la déléguer à l’Etat. La déléguer à l’Etat, c’est réduire ses propres libertés. En revanche, chacun doit être responsable de ce qui se passe à côté de lui, de son voisin. Il faut lancer l’alerte au niveau zéro de la société, dans un mouvement populaire et de fraternité. 

«Accepter seulement la réponse qui vient d’en haut, avec une multiplication des gendarmes dans la rue, n’est pas efficace. Il est quasi impossible d’arrêter des auteurs d’attentats suicide avant. Mais les gens qui vivent autour de ces assassins se sont parfois aperçus de quelque chose et ont préféré se taire. Il faut une grande mobilisation de cette responsabilité civile avec la garantie que les forces de l’ordre créeront un réseau pour exploiter les informations qui remontent. Au niveau du terrain, on peut parvenir à prévenir les attaques. Au moment où elles sont déclarées, on les subit. Il ne faut pas laisser aux seules forces de l’ordre la responsabilité. Elle doit être partagée par le rez de chaussée de la société, comme une lance d’alerte. La militarisation totale n’est même pas efficace. 

« Si on ne fait que de la sécurisation militaire, on va aller tout droit dans les bras de l’extrême droite. Il faut une organisation populaire par quartier. Un réseau qui s’organise pour faire de la résistance d’en bas, des quartiers, est à la portée d’un président de gauche. Sinon, il y aura une solution de droite. Aujourd’hui, il faut combattre la peur avec le courage et non par un accroissement de la peur. »

Libération 15 novembre 2015

17:49 Écrit par Paola Pigani | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : erri de luca | |

14 novembre 2015

Paris livré aux loups

15:43 Écrit par Paola Pigani | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris 13 novembre, reggiani | |

09 novembre 2015

Prochaine rencontre à Genève

 

 

 

 

La 22e édition de L’Usage des mots aura lieu le samedi 14 novembre 2015 à la Salle du Faubourg à Genève (rue des Terreaux-du-Temple 8 / derrière le Théâtre St-Gervais / arrêt de tram 15 Goulard ou Isaac Mercier)

 

  • Venez entendre les auteurs, rhônalpins et suisses romands, de la 22e Sélection au Prix Lettres frontière lors de lectures et de débats thématiques:

Christophe Fourvel rencontrera Jean-Michel Olivier autour du thème « Se perdre, se retrouver » (9h30)

Xochitl Borel sera face à Jacques A Bertrand pour « Peinture de l’intime » (11h)

Christian Chavassieux et Slobodan Despot évoqueront « La tourmente de l’Histoire » (15h30)

quand, pour conclure, Valérie Gilliard et Max Lobe nous parleront de « La psychologie du personnage » (17h)

 

  • Laissez-vous surprendre par les lectures impromptues de deux comédiennes rendant compte de la correspondance menée par les lauréates de l’année précédente (Paola Pigani et Bettina Stepczynski, Tandem Rhône-Alpes/Suisse romande)

et

  • Feuilletez le recueil de ces textes coédité par Lettres frontière et Jean-Pierre Huguet éditeur (maison rhônalpine)

 

  • Venez aussi assister au Coup de chapeau : discussion autour des éditions d’autre part, maison genevoise d’origine jurassienne (14h) et profiter de l’exposition-vente d’un panel de titres à leur catalogue !

 

  • Découvrez le Coup de projecteur sur l’artiste plasticienne stéphanoise, Christelle Franc, qui utilise l’objet livre et des panneaux de papier, et mêle écriture et dessin de figures.

 

  • Et à 18h30, ne manquez pas la remise du Prix Lettres frontière 2015 à deux des auteurs, choisis comme Coups de Cœur par les groupes de lecteurs des bibliothèques adhérentes.

 

08 novembre 2015

Attention un prix peut en cacher un autre...suite

 

 

 

 

 

Au Palais du Luxembourg,ce jeudi 5 novembre 

le Grand Prix national Lions de Littérature m'a été remis  pour mon roman N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures, publié aux Éditions Liana Lévi. 

 

 

 

IMG_3865 (1).JPG

22:27 Écrit par Paola Pigani | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prix national lions de littérature | |

06 novembre 2015

Icare

 

 

 

 

Illustration de Pierre Rosin©pierrerosin

21:56 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pierre rosin | |