Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 septembre 2019

Sur l'asphalte

2019-09-22 12.06.58.jpg

16:51 Écrit par Paola Pigani dans Mon oeil | Lien permanent | Commentaires (0) | |

24 septembre 2019

L'homme sur le fil

 

 

 

 

 

  La voix du poète auteur-compositeur  Jean- louis Bergère  connait la pierre, le bois, qui  prend racine sous le vent ( Le causse Méjean ),  ne craint pas les très-fonds du corps ni l'envol, remonte de la nuit, de la rivière, d'un puits d'algues vertes ( Ce qui demeure ) , enlace la voix sœur d'Evelyne Chauveau,   pour chanter la tendresse inquiète d'un  entre-deux  monde où un  adolescent  abandonne  les mots des blessures sur la route de la fuite ( L'aurore) , où  l'amour se perd pour mieux revenir sous le poids de ton corps ( Tout le poids) , où  deux peintres russes  espèrent un galop de feu dans un autre siècle, où nous nageons nus dans l'ossement en mémoire de Léonard Cohen ( L'homme qui  chante). Une voix de poète qui appelle à renaître au bord du vide et danser pour l'éternité ( Un autre jour)

 Laissons venir

Laissons aller

Laissons-nous croire

Que nous saurons passer

Sur l'autre rive

De l'autre côté

(Laissons venir)

Une   poésie infatigable  traverse de long en large   cet inoubliable  album  Ce qui demeure où roulent des eaux  musicales sombres et des   lumières de ciel,  des solos de guitare vertigineux, une fondue électro-acoustique qui laisse  passer la magie d'un  violoncelle et des percussions, la puissance charnelle des voix.  

Courez rejoindre l'homme  sur le fil  , Bird on the wire  , du même peuplement que  Gérard Manset, Môrice Benin, Jacques Bertin , Dominique A...

 Album  Ce qui demeure 12  titres

Ecrit et composé par Jean Louis Bergère

Arrangements groupe

Jean Louis Bergère / voix, guitares acoustiques
Blaise Desol / guitares électriques, ebow
Hervé Moquet / basses, space echo, korg ms 10
Evelyne Chauveau / choeurs, roland juno-1
Franck Durand / batterie, percussions
Jean Baptiste Noujaim / violoncelle


Production / Catapulte en co-production avec Pour Ma pomme

https://jeanlouisbergere.bandcamp.com/music

 

 

06:04 Écrit par Paola Pigani dans Musique, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jean-louis bergère, ce qui demeure | |

22 septembre 2019

Partance

06:02 Écrit par Paola Pigani dans Musique, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : olafur arnalds, fok | |

21 septembre 2019

Prochaine rencontre en Normandie

 

 

 

 

10:03 Écrit par Paola Pigani dans Agenda, Des orties et des hommes | Lien permanent | Commentaires (0) | |

20 septembre 2019

Autodafé

20190828_185650.jpg

 

 

 

Dans l'asphalte éventrée

voyez nos traces

des pages arrachées, des vanités,

des psaumes

le sang noir qui gagne la ville

11:36 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autodafé, bible | |

17 septembre 2019

Prochaine rencontre à Grenoble

Jeudi 19 septembre 

18h30

 À la librairie
La Dérive
10 Place
Sainte Claire
38000 Grenoble
(Tram B arrêt Sainte Claire-Les Halles

des orties et des hommes,paola pigani,librairie la dérive,grenoble

16 septembre 2019

L'orchidée du pauvre

 

 

 

Une  alarme portative individuelle  à la main, je traverse les couloirs  d'une  prison de type dernier cri: des falaises de béton armé où le soleil joue des ombres, des passages à ciel ouvert, des volutes de concertina où s'accrochent des nuages clairs. Je vois des prisonniers en bleu de travail rejoindre à pas lents l'atelier. J'entends un rire, l'infime cliquetis des ouvertures automatiques. Je n'entends pas de bruit de clés.  Reconnais à peine celui des pas. Le ciment   absorbe la trace même des semelles épaisses. La vie  semble glisser, faire semblant, des corps se croisent, tendus vers une distance ridicule, un courage éphémère.

On me conduit dans la  salle  socio, un espace frais et nu sous un immense puits de lumière. Je laisse venir à moi un homme tout en  noir et en humour, un autre en blanc, une jeune femme au grand corps de cheval blessé, d'une laideur qui me bouleverse autant que sa voix très douce qui doit venir de très loin, trop loin. Je laisse venir à moi des questions, des souvenirs heureux, des envies de poèmes, des regards d'enfant, des regards inquiets, des regards abimés, des sourires retenus, des sourires évasifs, des sourires doux.

J'écris  sous la première dédicace cette date   9-09-2019, quatre neuf sans coquille, c'est joli comme la formule magique d'un jour qui ne ressemble à aucun autre. Pour le nom de la ville je m'abstiens, on l'oubliera. Au bout de deux heures, je quitte à regret cet îlot de vérité. Avant de franchir les derniers portiques de sécurité, je m'arrête devant une minuscule lande verte  qui lèche les grilles  interminables.

Elles ne sont plus que deux, deux fleurs languides, seules survivantes de la canicule au milieu des tiges sèches, courbées par un petit vent de fin d'été. Je veux connaitre leur nom comme j'ai voulu connaitre ceux de la rencontre  pour les écrire sur la première page des livres. Des hémérocalles me dit-on.

Alors que dans le train du retour, s'agitent encore autour de moi les visages et les voix des captifs, je trouve  sur internet l'orthographe exact et les autres noms de l'hémérocalle : lis d'un jour et orchidée du pauvre.

 

 

15 septembre 2019

Rencontre autour des éditions Liana Levi

 
 
 

Le 17/09/2019 à 19h00

Rencontre autour des éditions Liana Levi

 
A la librairie du Tramway
 
92 Rue Moncey‎ 69003 Lyon
 
04 78 14 52 27
 
Accès:
Métro B arrêt Place Guichard ; Tram T1 arrêt Palais de Justice – Mairie du 3e ;
Bus C9 et C13 arrêt Palais de Justice ou Moncey-Bonnel

 

 

 

Cette année, les éditions Liana Levi ont été élues Éditeur de l’année par l’équipe du Tramway !
Que vous ne la connaissiez pas ou que vous l’adoriez, venez découvrir les ficelles du métier présentées par l’éditrice  en personne !
Liana Levi, c’est la découverte de Négar Djavadi, Aline Kiner ou encore Estelle-Sarah Bulle, la diversité et la mise en avant d’auteurs étrangers tel que Andrei Kourkov, Ian Levinson et Silvia Avallone. Sans oublier la présence de la maison d’édition dans notre rayon Polars avec Emmanuel Grand, Qiu Xiaolong et Pascale Dietrich ! Nous ne nous risquerons même pas à citer quelques coups de cœur chez Liana Levi tellement nous en avons, alors nous vous laisserons venir les découvrir parmi la superbe sélection que nous mettons en avant, à la librairie, à l’occasion de la venue de l’éditrice.

L’éditrice sera accompagnée de Paola Pigani, autrice d’un roman que nous avons adoré, Des orties et des hommes,  paru en mars 2019.

Venez nombreux pour les rencontrer !

 

12 septembre 2019

Plus tard

 

 

 

 

 

 

 

traces salines.jpg

 

 

 

ton histoire en archipels

décennies disparates dans l'écume battue

des approches

résurgence des voix

un visage dans chaque source

 dans chaque pierre

dans chaque blessure d'arbre  

 

quand ta vie deviendra un désert

toute page écrite arrachée

l'encre décolorée les mots illisibles 

tu recueilleras

doucement un geste après l'autre 

ceux qui subsistent

tu racleras leur poussière comme une poudre de  sylvite

les porteras à lire aux aveugles

 

 

16:50 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |

10 septembre 2019

Prochaine rencontre en Auvergne

 

SAMEDI 14 SEPTEMBRE

- à la médiathèque municipale 

Rue des quatre saisons

43400 Le Chambon-sur-Lignon


17h  rencontre avec Carole ZALBERG autour de son dernier livre Où vivre (Ed. Grasset)


18h30 Paola PIGANI

Rencontre avec Paola PIGANI autour de son dernier livre
Des orties et des hommes (Ed. Liana Lévi)


19h30
Discussion autour d’un verre avec Carole ZALBERG et Paola PIGANI

 

 

https://www.leprogres.fr/haute-loire-43-edition-yssingeau...