Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mai 2012

Le puits de Winfried Veit

 

 

 

 

Quittons à présent nos terres

Moins sûres que ce puits

Où nous versons nos regards et nos cris



Faisons ombre commune

La lumière fouette nos yeux, nos visages

Frappés de songe

Nous vacillons

Ne pensons plus aux mots

Qui souffrent de nos voix tues

Quittons ce monde où l’odeur

Des arbres  des forêts

Où la rumeur des villes se sont évanouies

Faisons ombre commune

 

Paola Pigani

 


17:22 Écrit par Paola Pigani | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : winfried veit | |

19 mai 2012

Retrouvé in La Planche de vivre de René Char et Tina Jolas

Tes étroites épaules sous les coups rougiront,

Sous les coups rougiront, dans la neige flamboieront.

 

Tes mains enfantines souléveront les fers,

Elles soulèveront les fers et tresseront les cordes.

 

Tes pieds tendres, à nu sur le verre,

A nu sur le verre, iront par le sable ensanglanté.

 

Et moi pour toi - comme chandelle noire je brûlerai,

Comme une chandelle noire je brûlerai, interdit de prière.

 

Ossip Mandelstam

11:57 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ossip mandelstam | |

17 mai 2012

Devine

 

Devine

Qui je vois quand tu fermes les yeux ?

Ce n’est pas toi

Qui chante

Ce n’est pas ta bouche

Qui s’ouvre sur le vide

Sur le froid de la pluie

Ce n’est pas toi

Qui marche

Dans l’oblique des rues

Ce n’est pas toi

 Qui tranches les silences

Ce n’est pas toi

Qui ferme la marche des nuages

Ce n’est pas toi

qui tranche chaque question

Entre des lèvres qui sourient

Ce n’est pas toi

Qui danse dans ton ombre

Ni dans la mienne

Ce n’est pas toi

Les jambes prisonnières

Dans ce vieux blues jeans

Ce n’est pas toi

Qui vieillis dans les algues noires de tes livres

Ce n’est pas toi sur le seuil des brumes

Ce n’est pas toi

Qui tend les paumes dans la nuit

Ce n’est pas toi

Qui prie comme on rit

Un noyau tranquille

Au milieu du ventre.

 

Paola Pigani

11:53 Écrit par Paola Pigani | Lien permanent | Commentaires (0) | |

07 mai 2012

New York

 

Hudson River

Le Columbus traverse les flots

Autour d’Ellis island

Les voix des émigrants

Sont retournées à l’eau

Le pont de Brooklyn

Enjambe le matin calme

Ici New-York

Ici New-York

L’écume aux lèvres

Un quatre mâts sans voile

Stagne devant les grues

De la Freedom Tower en construction

Le ground zéro n’est plus un trou

Au passage du zodiac de la NY Policy

Des pilotis tremblent dans l’eau brune

Les nounous noires de Battery Park

poussent des enfants blonds et muets

Assise au bord de l’Hudson River

Une jeune femme penchée

sur un écriteau de carton

I’m looking for kindness

I’m looking for kindness

I’m looking for kindness

Je cherche la bonté

 

Paola Pigani

 

13:54 Écrit par Paola Pigani | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : new york | |