Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 juin 2018

Au sud de mon histoire

 

 

 

Mezzo giorno 

mezza vita

au sud de mon histoire

je suis venue cueillir  à Napoli

le germe du roman de Jeffa Kocjanic 

tendre marcheuse  de mon enfance 

 

 

napoli,roman à naitre

Le phare vert.jpg

 

 

10:07 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : napoli, roman à naitre | |

28 juin 2018

Allegria

05:24 Écrit par Paola Pigani dans Musique, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lucio dalla, quale allegria, allegria | |

17 juin 2018

Vado via

 

 

Dans ma valise, la photo de Jeffa, mes carnets, des sandales achetées au Mexique en 2008 en pneu increvable, ces mots  d'Erri de Luca L’écriture est un acte de résurrection de lieux et de personnes du passé
pour les arracher de cette absence. .

Par San Gennaro, si je ne reviens pas avec les boutures d'un  prochain livre...

14:53 Écrit par Paola Pigani dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pino daniele, napoli, nona jeffa é ermacora, erri de luca | |

15 juin 2018

Chez moi

Crosse de fougère.jpg

 

Dans mon pays d'hier...

 

Jean- Claude Pirotte

11:26 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pirotte | |

11 juin 2018

Des allers simples

 

 

Des allers simples

 

 

Tu comprends

C'est comme un adieu dans une langue étrangère

On sait que l'on s'en va

Assassins suaves de la césure

C'est comme le temps alexandrin disloqué

On sait que l'on s'en va

Sur le quai des retours improbables

On sait que l'on s'en va

Le guichet vend des allers simples 

Et le train fera un grand bruit d'alexandrin

Sifflera doucement la césure

Tu comprends

Il regarde son billet et il pleure

C'est comme un adieu dans une langue étrangère.

 

Jérôme Leroy, sauf dans les chansons, éditions La table Ronde 

 

08 juin 2018

marché de la poésie

élue produit de l'année

Le jour où
La poésie sera 
Elue produit de l’année
Je ne sais pas trop
Au juste
Qui aura gagné
Ni ce qu'on aura perdu

 

Marlène Tissot

 

 

 

 

11:15 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marlène tissot | |

06 juin 2018

Roses d'orage

 

 

 

                 Rose, ô pure contradiction, joie de n'être le sommeil de personne sous tant de paupières.

                 Rainer Maria Rilke

Rilke

00:53 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rilke | |

05 juin 2018

Bagage non identifié

poésie

 

 

 

Tout colis ou  bagage  non identifié

Est à signaler

Veuillez aussi signaler toute enveloppe vide

Non libellée

Tout corps désamorcé

Toute ombre sans papier

Toute fata morgana

Dans ma ville

Pauvre fille aux rubans qui flottent

Dans les égouts

 

 

Extrait d'un recueil à paraître cet automne

11:39 Écrit par Paola Pigani dans Lyon perle de soie grise, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poésie, lyon | |

04 juin 2018

L'avaleur avalé

 

Dans SplAtch, la poésie veut cogner, la poésie veut démâter la verticalité managériale, la poésie veut  dégrafer les cadres, la poésie veut  nous prendre citoyen au col.

La poésie veut, la poésie peut.

par  injonctions, jamais paradoxales

avanti

 avale

 slide

bouge

dérouille

vacille

enfile gueule de l'emploi

 

 SplAtch, imaginez  le corps écrasé du consommateur,  jouisseur du monde multiple, du cadre moyen à supérieur, très moyen ou très supérieur, sous perfusion d'une novlangue terriblement performante, langue éco-numérique-mondialiste à la diable.

Avec  la voix de Béatrice Brérot, lisez en apnée, regardez vous dans la glace

splAtchez  ou rendez l'âme, riez jaune  moutarde!

(...)

dans mon cadre de vie idéal

je slide en live

je slide en live

sur les pistes bien lisses

du top mangement

je slide en live

& en novlangue

en hiver comme en été

pour annoncer la véritable résolution managériale

la plus importante opération de ma boite

 

je totale stable

je totale stable

je suis le pouvoir automate visible

de  mon entreprise ou de mon administration matricielle

je suis homo sapiens sapiens

& j'ai les capacités

de mon cadre de vie idéal

je suis un cadre

je suis mon cadre

 

j'impacte positif affirmatif

le cadre assertif simple

et optimise quelques effets hypnotiques

j'exhibe mes performances

je suis un cadre

je suis un cadre & j'encadre d'autres cadres dans la cadre

j'encadre d'autres homo sapiens bien cadrés

qui cadrent encadrent

alignent justifient

bien à droite

bien à gauche

j'encadre & bien cadré

je converge rationnel

en rites &enseignes

je suis le big joe du slideshow

la bimbo du power point

car dans mon cadre de vie idéal je powerpoint

powerpoint

powerpoint

POWERPOINT!

(...)

SplAtch, Béatrice Brérot , éditions Color Gang

 

 

 

LECTURE de  Béatrice Brérot  (splAtch ! et de la suite infinie du monde est dans le colimaçon, qui vient de paraître aux éditions Plaine page.

Jeudi 7 juin à 19h
Librairie le Bal des ardents
17 rue Neuve
69001 Lyon
04 72 98 83 36

 

22:07 Écrit par Paola Pigani dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : béatrice brérot, splatch, éditions color gang | |