Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 décembre 2016

Accueillir les migrants

 

 

 

Journée d'informations et d'échanges organisée
par la Coordination Urgence Migrants-CUM
 
samedi 7 janvier 2017 àLyon 9ème,
salle Jean Couty
 
sur le thème :"Accueillir les migrants est possible, nous le faisons déjà".
 
 
La date limite d'inscription est fixée au 4 janvier 2017 et le nombre de places est limité.

 

 

 

 

 

 

18 décembre 2016

Gare SNCF

 

 

 

 

Départ un autre jour

A4348

C'est le code guichet

pour ceux qui ne partent pas 

mais qui voudraient quand même 

acheter un laisser-passer pour demain

une trouée dans l'espace  

Départ un autre jour

Repliez-vous sur votre gauche

Ecoutez les tintements numériques

39 n'est pas la température de votre corps

c'est votre numéro de passage

Ne ratez pas votre tour

sous peine de devoir enfiler d'autres perles de patience

Sous peine de sécher comme les autres arbres creux

qui vous font de l'ombre dans la file

cette année commandez une tronçonneuse pour Noël

 

22:35 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sncf

07 décembre 2016

Les particules fines

 

 

giono,paris

 

 

Viens, venez tous, il n'y aura de bonheur pour vous que le jour où les grands arbres crèveront les rues, où le poids des lianes fera crouler l'obélisque et courber la Tour Eiffel ; où, devant les guichets du Louvre, on n'entendra plus que le léger bruit des cosses mûres qui s'ouvrent et des graines sauvages qui tombent ; le jour où, des cavernes du métro, des sangliers éblouis sortiront en tremblant de la queue. 

 

Solitude de  la pitié. Jean Giono

07:26 Écrit par Paola Pigani dans Des livres, Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : giono, paris

02 novembre 2016

Prochaines rencontres en Voironnais

 

 

 

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Rencontre Comment la littérature s’empare-t-elle de l’actualité ? 

Sam. 5 nov. à 10h30

 

 Gaëlle Josse, Joy Sorman, Céline Lapertot, Béatrice Fontanel et Paola Pigani, animée par Olivier Cogne, directeur du musée de la résistance, chargé d’expositions au musée Dauphinois


> Samedi 5 novembre à 10h30 (Espace Marcelle Boudias - Voiron)

 

 

 
 
 
Et toujours:
 
 
 

Voiron, Voreppe, Paola Pigani, Venus d'ailleurs, Liana Levi, Gilles Vugliano, Paola Pigani, le cœur des mortels, gaêlle Jose, Joy Sorman, Céline Lapertot, Béatrice Fontanel

 

 

 

01 novembre 2016

Morte pour la beauté

Cimetière.jpg©paolapigani

 

 

 

Morte pour la Beauté _  je venais à peine

D'être ajustée dans la Tombe

Qu'on a couché Quelqu'un mort pour la Vérité

Dans une Chambre voisine _

 

" Tombée pour quoi?" m'a-t-il soufflé

"Pour la beauté", ai-je répondu _ 

" Moi _ pour la vérité _ Les deux sont Un  _

"Nous sommes Frères", a -t- Il dit _

 

Ainsi, comme des Parents, un Soir réunis _ 

Nous avons papoté d'une chambre à l'autre _ 

Jusqu'à ce que la Mousse ait atteint nos lèvres _

Et recouvert _ nos noms _

 

Emily Dickinson

07:05 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : emily dickinson

29 octobre 2016

Les grandes enveloppes blanches

 Résultat de recherche d'images pour "hommage aux nomades internés 1940-1946"

 

 

Ce matin , je me suis levée pareille au ciel , le même blanc de céruse  et  rien qui donne vraiment envie d'enfiler des collants, rien qui donne vraiment envie de bondir;mais j'avais besoin d'aller en ville, je voulais du pain frais et ce vieux livre de Claude Simon. Avant de sortir, j'ai entendu  le discours du président de la République  à Montreuil Bellay, rendant hommage aux nomades internés en France entre 1940 et 1946. 70 ans après.  

Je me suis refait un café.

Dans le métro, j'ai observé un petit garçon écrire sur la porte, des mots invisibles de la pointe de son doigt . Sans doute , ces mots ne lui disaient-ils rien car il a plaqué son oreille sur le caoutchouc entre les deux ventaux comme pour mieux entendre le bruit des rails.C'est alors que j'ai pensé à Alexienne Winterstein , à Raymond Gurême, tous deux rescapés des camps d'internement. Peut-être  ont-ils plaqué l'oreille eux aussi contre le poste , peut-être y ont-ils cru à cet hommage, à cette reconnaissance de leurs blessures , de leurs humiliations, peut - être ont- ils plaqué l'oreille comme ce petit garçon contre la  porte de leur caravane ou de leur mobil-home pour écouter le bruit de l'histoire quand elle sort des rails.

 Dans la librairie Gilbert, rue de la barre, j'ai croisé Charles Juliet. Nous nous  sommes embrassés, nous nous sommes rappelé notre dernière rencontre au bal des Ardents... mais non c'était à l'anniversaire de Pandora en novembre dernier...  Vous écrivez toujours en poésie? Oui, toujours, il le faut... Il attendait de régler ses achats, pas de livre mais une brassée  de grandes enveloppes blanches.

Il y a des jours qu'on glisserait bien dans une grande enveloppe sans destinataire mais  Raymond Gurême s'avance  vers moi , comme ce soir de novembre 2014 à Lyon.Il ressemble à clown triste, il a l'age de mon père encore vivant.Je suis émue de le rencontrer pour la première fois. Il me montre  les cicatrices qu'il a gardées de ses fuites à travers les barbelés de plusieurs camps d'internement. Son incroyable sourire, je le retrouve dans ce portrait unique réalisé par la photographe Jeannette Gregori dont je salue au passage le très beau travail .

 

( http://www.jeannettegregori.com/galerie/?album=8&gall...

 

 

raymond Gureme, Interdit aux nomades, internement des tsiganes, Charles Juliet, n'entre pas dans mon ame avec tes chaussures,charles juliet,montreuil bellay,internement des tnomades tsiganes©jeannettegregori

 

 

Si nos voix meurent un jour

On accusera le vent

Et les larmes de la terre

ne seront pas les nôtres.

 

 

A Raymond Gurême

 

 

 

 

Interdit aux nomades

 

 Alexienne Winterstein m'a inspiré le personnage principal De N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures. paru en 2013 aux éditions Liana Levi.

Tendres pensées vers elle et sa dynastie

27 octobre 2016

Enfin!!

 

 

 

 

 

 

 

14:58 Écrit par Paola Pigani dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : internement des tsiganes, montreuil bellay

23 octobre 2016

Embrasser les murs

paris mon Amour.jpg©paolapigani

16:41 Écrit par Paola Pigani dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lyon

22 octobre 2016

Une belle surprise

 

 

 

Création sonore de Jean-François Alcoléa sur un extrait de mon roman N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures .

Comédienne, Françoise Le Meur.

Création au Moulin du Roc, Scène nationale de Niort, en partenariat avec le Centre du Livre et de la Lecture en Poitou-Charentes en ouverture de la Biennale de la Lecture.

 

Qu'ils en soient fraternellement remerciés!

 

 

 

15 octobre 2016

A découvrir

expocoeurdes_mortels.jpg

 

 

Il faudrait aller

                        Jusqu'où la ville

                        Ne reteint plus ses eaux

                        Marcher

                        Jusqu'aux confins des fatigues

                        Nous évider le cœur

                        Descendre au plus profond

                        Où les mots n'ont plus cours

                        Attendre que ça revienne

                        Le grand soleil dans la tête

 

Paola Pigani , Le coeur des mortels