Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 octobre 2016

Ossip

photo Valentin.jpg©valentinsimonkov

 

 

 

Je suis revenu dans ma ville familière jusqu'aux sanglots,
Jusqu'aux ganglions de l'enfance, jusqu'aux nervures sous la peau.

 

Ossip Mandelstam

20:23 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ossip mandelstam, simonkov valentin

11 octobre 2016

Tout du long

Photo0654.jpg

 

 

Je suis content d'aimer les fleuves

de les aimer tout du long en remontant

jusqu'à leur source.

d'aimer tout ce qui m'accroît.

 

Ray Carver

16:25 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : raymond carver, poésie

03 octobre 2016

Adeus

 

 

La portière est resté ouverte

depuis longtemps

Un olivier est entré 

S’est installé sur la banquette avant

 

La voiture échouée là

Entre le poulailler et le champ de figuier

N’a rien gardé de l’homme en allé

 Fleur au fusil

Ce jour d’avril 1974

 

Il n’est pas revenu

 

Le vieil olivier a tendu un bras

A tendu la main du révolutionnaire

A présent ses racines

Sentent la tôle rouillée

Et la fiente de poules

 

11:20 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : revolução dos cravos

21 septembre 2016

Prochaine rencontre à Annonay

 

 

 

Rendez-vous à la Bibliothèque Saint-Exupéry,
le vendredi 23 septembre à 18h, pour une rencontre
avec Paola Pigani, à propos de son roman "Venus d'ailleurs",
en partenariat avec l'association ICENA et la Librairie la Hulotte.
Ce roman est un livre de la sélection du prix Cézam 2016.
 
Communauté de communes du bassin d'Annonay
 
 

 

 

 

Venus d'ailleurs, Librairie la Hulotte, Annonay

 
 

11:59 Écrit par Paola Pigani dans Agenda, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : venus d'ailleurs, librairie la hulotte, annonay

15 septembre 2016

A mio fratello

07:46 Écrit par Paola Pigani dans Musique, Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : allain leprest, romain didier

14 septembre 2016

Le dedans des murs

Guillevic, La guillotière, Lyon

©paolapigani

 

 

Voir le dedans des murs

Ne nous est pas donné.

 

On a beau les casser,

Leur façade est montrée.

 

Bien sur que c'est pareil

Entre nous et dans les murs,

 

Mais voir apaiserait.

 

Guillevic

22:25 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guillevic, la guillotière, lyon

12 septembre 2016

Le pèse monde

 

 

 

 

 

 

 

Il traverse la nef des livres

Son bateau ne prend pas l’eau

Seule sa peau

Un parchemin de nuit

Où le fleuve revient

Ses  mains appartiennent à une femme

Sa main droite plutôt

La gauche au geste

Qu’il espère :

Peser le monde

En révérend

Face au  minuscule globe

Retenu à un balancier

Dont on a oublié le nom

Lui et moi.

 

Pour Nimrod

21:50 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : nimrod, clameurs

10 septembre 2016

Mobilier urbain

 

 

 

 

 

Pas plus que tes hardes

Tu ne pourras t'étendre sur un banc au design parfait

Conçu pour un corps assis

Ou plié en deux

Les pigeons c'est pareil

Entre les projecteurs  et les pics d'aluminium

Ils en perdent leurs plumes

T’allonger au ras de la rue

Tu ne pourras pas non plus

Ne te reste qu'un lit de rivière

À remonter dans ta mémoire

 

 

13:58 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)

07 septembre 2016

Sans titre

libertad.jpg©paolapigani

12:14 Écrit par Paola Pigani dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aljezur

31 août 2016

Du ventre de la terre

 

 

 

 

 

 

Vau en Pré,Guillermet JP©JFGuillermet

 

 

 

Il ne s'appelait pas frère

Il ne s'appelait pas bête

Fils de l'homme peut-être

On ignore  qui a laissé choir sa nacelle

Dans l'herbe folle

C'était la saint Jacques

on lui a donné le nom du jour

Lui est resté le gout du lait de brebis

qu'on lui faisait couler en bouche

Il a grandi Jacques, il a forci

A sept ans il tenait fourche et faux et regardait au loin

tomber les nuages de la robe de Dieu

Écrire il n'a jamais su

 Trop d'eau dans sa tête disait-on

Il lui manque un vendredi

À 17 ans il a voulu porter chasuble

et paroles dans les prés

Un jour, il s'est glissé dans la chapelle

 Les poches pleines d'argile

A craché dans ses mains

A essayé sur la pierre des lettres des bâtons

A dessiné l'enfant inventé de rien

avant la vie après

Frère Jacques né du ventre de la terre

 

 

Pour Jean-François Guillermet

22:12 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guillermet jf, vaux en pré