Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 novembre 2016

Prochaines rencontres en Voironnais

 

 

 

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Rencontre Comment la littérature s’empare-t-elle de l’actualité ? 

Sam. 5 nov. à 10h30

 

 Gaëlle Josse, Joy Sorman, Céline Lapertot, Béatrice Fontanel et Paola Pigani, animée par Olivier Cogne, directeur du musée de la résistance, chargé d’expositions au musée Dauphinois


> Samedi 5 novembre à 10h30 (Espace Marcelle Boudias - Voiron)

 

 

 
 
 
Et toujours:
 
 
 

Voiron, Voreppe, Paola Pigani, Venus d'ailleurs, Liana Levi, Gilles Vugliano, Paola Pigani, le cœur des mortels, gaêlle Jose, Joy Sorman, Céline Lapertot, Béatrice Fontanel

 

 

 

31 octobre 2016

La chaise de Van Gogh 1

 

  

Le monde part de tes épaules

pour descendre à tes pieds

que tu laves devant la porte

dans une bassine en émail

une eau de foin

de quoi faire la minestra

mais non, tu la jettes en riant

sur le jasmin qui a toujours soif

tu chantes

Io sono un’povero negro

tu en mets plein tes savates

 

 

 

Tes mains vivantes

Accrochent tout

La force de tourner

les pages du ciel

Même sales

Infléchir aux saisons le rythme du travail

Les mise bas des bêtes, les semis, les coupes de foin, les moissons

 Passer l’endaineuse, la botteleuse, la herse

Chaque jour une maîtresse

 

 

 

 

Extrait d'un recueil en voie d'achèvement   La chaise de Van Gogh.

Où le peintre ne fait qu'une minuscule apparition par le vide de sa chaise.

 

image

 

 

 

La Chaise, photo Roswitha Guillemin

Chambre n° 5 occupée par Vincent Van Gogh les 70 derniers jours de sa vie à l’Auberge Ravoux, Auvers-sur-Oise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10:42 Écrit par Paola Pigani dans Des livres, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : van gogh, roswitha guillemin, paola pigani | |

29 octobre 2016

Les grandes enveloppes blanches

 Résultat de recherche d'images pour "hommage aux nomades internés 1940-1946"

 

 

Ce matin , je me suis levée pareille au ciel , le même blanc de céruse  et  rien qui donne vraiment envie d'enfiler des collants, rien qui donne vraiment envie de bondir;mais j'avais besoin d'aller en ville, je voulais du pain frais et ce vieux livre de Claude Simon. Avant de sortir, j'ai entendu  le discours du président de la République  à Montreuil Bellay, rendant hommage aux nomades internés en France entre 1940 et 1946. 70 ans après.  

Je me suis refait un café.

Dans le métro, j'ai observé un petit garçon écrire sur la porte, des mots invisibles de la pointe de son doigt . Sans doute , ces mots ne lui disaient-ils rien car il a plaqué son oreille sur le caoutchouc entre les deux ventaux comme pour mieux entendre le bruit des rails.C'est alors que j'ai pensé à Alexienne Winterstein , à Raymond Gurême, tous deux rescapés des camps d'internement. Peut-être  ont-ils plaqué l'oreille eux aussi contre le poste , peut-être y ont-ils cru à cet hommage, à cette reconnaissance de leurs blessures , de leurs humiliations, peut - être ont- ils plaqué l'oreille comme ce petit garçon contre la  porte de leur caravane ou de leur mobil-home pour écouter le bruit de l'histoire quand elle sort des rails.

 Dans la librairie Gilbert, rue de la barre, j'ai croisé Charles Juliet. Nous nous  sommes embrassés, nous nous sommes rappelé notre dernière rencontre au bal des Ardents... mais non c'était à l'anniversaire de Pandora en novembre dernier...  Vous écrivez toujours en poésie? Oui, toujours, il le faut... Il attendait de régler ses achats, pas de livre mais une brassée  de grandes enveloppes blanches.

Il y a des jours qu'on glisserait bien dans une grande enveloppe sans destinataire mais  Raymond Gurême s'avance  vers moi , comme ce soir de novembre 2014 à Lyon.Il ressemble à clown triste, il a l'age de mon père encore vivant.Je suis émue de le rencontrer pour la première fois. Il me montre  les cicatrices qu'il a gardées de ses fuites à travers les barbelés de plusieurs camps d'internement. Son incroyable sourire, je le retrouve dans ce portrait unique réalisé par la photographe Jeannette Gregori dont je salue au passage le très beau travail .

 

( http://www.jeannettegregori.com/galerie/?album=8&gall...

 

 

raymond Gureme, Interdit aux nomades, internement des tsiganes, Charles Juliet, n'entre pas dans mon ame avec tes chaussures,charles juliet,montreuil bellay,internement des tnomades tsiganes©jeannettegregori

 

 

Si nos voix meurent un jour

On accusera le vent

Et les larmes de la terre

ne seront pas les nôtres.

 

 

A Raymond Gurême

 

 

 

 

Interdit aux nomades

 

 Alexienne Winterstein m'a inspiré le personnage principal De N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures. paru en 2013 aux éditions Liana Levi.

Tendres pensées vers elle et sa dynastie

22 octobre 2016

Une belle surprise

 

 

 

Création sonore de Jean-François Alcoléa sur un extrait de mon roman N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures .

Comédienne, Françoise Le Meur.

Création au Moulin du Roc, Scène nationale de Niort, en partenariat avec le Centre du Livre et de la Lecture en Poitou-Charentes en ouverture de la Biennale de la Lecture.

 

Qu'ils en soient fraternellement remerciés!

 

 

 

15 octobre 2016

A découvrir

expocoeurdes_mortels.jpg

 

 

Il faudrait aller

                        Jusqu'où la ville

                        Ne reteint plus ses eaux

                        Marcher

                        Jusqu'aux confins des fatigues

                        Nous évider le cœur

                        Descendre au plus profond

                        Où les mots n'ont plus cours

                        Attendre que ça revienne

                        Le grand soleil dans la tête

 

Paola Pigani , Le coeur des mortels 

 

08 juin 2016

prochaines rencontres en Saone et Loire et Côte d'or

 Afficher l'image d'origine

 

Une après-midi en compagnie de Paola Pigani. Rencontre littéraire à la médiathèque menée par Jean-Marc Brunier (Le Cadran lunaire), précédée d'une balade aux alentours de Ciry-le-Noble en compagnie de l'auteure.

Au gré des ruelles et des chemins, Paola Pigani lira des extraits de ses deux romans "N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures" et "Venus d'ailleurs".

Paola Pigani a grandi en Charente dans une famille d’origine italienne et vit aujourd’hui à Lyon. Son premier roman, N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures (2013), a été récompensé par plusieurs prix. Son deuxième roman, Venus d'ailleurs, est publié en août 2015.

Elle est également nouvelliste et poète. Son deuxième recueil de poésieIndovina est paru en 2014 aux éditons La Passe du vent. Elle anime un blog littéraire : La renouée aux oiseaux

Rencontre menée par Jean-Marc Brunier (librairie Le Cadran lunaire)

Un événement de la saison culturelle 2016 de la Bibliothèque de Saône-et-Loire, en partenariat avec la librairie Le Cadran lunaire et la Bibliothèque de Ciry-le-Noble.

 

 

Samedi 11 Juin 2016

 

16 h Accueil (médiathèque)

16 h 30 Départ de la balade littéraire (retour prévu vers 18 h)

18 h 30 Rencontre avec Paola Pigani à la médiathèque


(Entrée libre)

Renseignements / Réservations :

BDSL : 03 85 20 55 71 ou bdsl@cg71.fr

Bibliothèque de Ciry-le-Noble : Bibliothèque de Ciry-le-Noble - Rue André Pautet - 71420 Ciry-le-Noble

Tél. : 03 85 79 05 13

 

 Afficher l'image d'origine

 

 

 

Dimanche 12 juin

11h cour de Flore

rencontre avec Arthur Frayer-Laleix et Paola Pigani

auteurs de Dans la peau d'un migrant et Venus d'ailleurs

23 mai 2016

Prochaine rencontre en Bretagne

 

 

Dans le cadre du prix inter CE Cezam deux rencontres en Bretagne:

 

 

Mardi 24 mai 2016 à 18h30



Médiathèque François Mitterrand | LORIENT

 

Afficher l'image d'origine

Mercredi 25 mai 2016 à 12h30


UBS Tohannic | VANNES

 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Entrée libre.

08:21 Écrit par Paola Pigani dans Agenda, Des livres, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : venus d'ailleurs, prix cezam, paola pigani | |

18 mai 2016

Prochaine rencontre à Paris

 

 

Rencontre littéraire

avec les écrivains Khaled Osman et Paola Pigani

Jeudi 19 Mai 2016, 17:3019:30

©Vents d’ailleurs et ©Liana Levi

Tout au long de l'année, les rencontres littéraires permettent d'échanger avec les écrivains en lice pour le Prix littéraire de la Porte Dorée, qui récompense un ouvrage ayant pour thème l'exil.

La prochaine rencontre accueillera Khaled Osman, sélectionné pour La colombe et le moineau (Vents d'ailleurs) et Paola Pigani pour Venus d'ailleurs (Liana Levi).

La colombe et le moineau, de Khaled Osman (Vents d’ailleurs)

Egyptien vivant à Paris, Samir enseigne la civilisation arabe à la Sorbonne et partage avec sa compagne son amour de la langue et de la poésie arabes. Un soir, alors qu’il suit à la télé les soubresauts de la révolution égyptienne « avec un mélange d’exaltation et de pessimisme », il reçoit un coup de fil en direct de la place Tahrir : son frère jumeau, grièvement blessé, lui demande de venir le voir au Caire, à condition d’être accompagné de Lamia, une femme qu’il a aimée avant qu’elle ne parte vivre à Paris. Pour la retrouver, Samir délaisse sa thèse sur l’expédition de Bonaparte en Egypte et se lance dans une enquête qui le mène des Beaux-Arts à une librairie islamiste. L’occasion pour lui de s’interroger, non sans humour, sur la distance qu’il a prise avec son pays et sa famille, sur sa conception de l’islam et sur le fatalisme des Arabes. Khaled Osman parle aussi de poésie, de peinture, d’exil et de trahison.


Venus d’ailleurs, de Paola Pigani (Liana Levi)

Au printemps 1999, Mirko et sa sœur Simona fuient la guerre civile au Kosovo, affrontant les mêmes traumatismes, les mêmes difficultés, que les migrants d’aujourd’hui. Une fois arrivés en France, au Chambon-sur-Lignon, ils attendent leur statut de réfugié au milieu de gens venus du monde entier. Cada, Ofpra, récépissé, formulaires à remplir, « l’attente en mode français »… Comment se repérer, même avec l’aide d’associations humanitaires, quand on ne parle pas la langue ? Installée enfin dans une grande ville, à Lyon, Simona veut « s’intégrer », elle court à l’Alliance française après ses heures dans un magasin discount. Son frère, lui, travaille sur des chantiers, mais, hanté par les images d’une guerre que les Français ont déjà presque oubliée, il ne s’apaise qu’en laissant des graffs rageurs aux lisières de la ville. Sans pathos, Paola Pigani sait parler des souffrances du déracinement, de la diversité des chemins. Et de la culpabilité : partir, c’est toujours un peu « trahir les siens ».

Le débat sera animé par Elisabeth Lesne, responsable du Prix littéraire de la Porte Dorée, et les lycéens membres du jury (des lycées Charlemagne, Elisa-Lemonnier, Paul-Valéry, Vauquelin à Paris, et Blaise-Cendrars à Sevran).

 
 

27 avril 2016

Prochaines rencontres en Bretagne

A la bibliothéque La Bellangerais

Rennes

jeudi 28 avril à 18h30

 

                            Autour de N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures et Venus d'ailleurs édition Liana Levi)

                          vendredi 29 avril 2016 à 18h00

                                    Librairie Mots et Images                                          

10, rue Saint Yves - 22200 Guingamp

Tél : 02 96 40 08 26

Fax : 02 96 40 08 27

02 avril 2016

Prochaine rencontre à Metz

 

 

 

 

 

Grande roue Metz.jpg©paolapigani

Les 23 et 24 avril 

www.lelivreametz.com/contact.html