Guillevic 2016linoines la renouée aux oiseaux UA-98678848-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 mai 2024

Prochaines rencontres dans le Grand Est

A la librairie La belle image à Reims , Jeudi 23 mai, 19h.

Et du 24 au 29 mai ,  invitée par l'équipe de  l'association Caranusca-Passerelles d'Europe, je serai à bord de  la péniche Freycinet  pour une résidence itinérante sans pareille ! 

Vous trouverez les différentes escales et rencontres au programme ici

Affiche Les Passerelles 2024 par Anne Brouillard

©annebrouillard

 

 

10 mai 2024

Le temps nous égare

IMG_20240511_091836.jpg

©paolapigani

 

 Le Temps nous égare,
le Temps nous étreint,
le Temps nous est gare,
le Temps nous est train Jacques Prévert, paroles.

 

 

18:36 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)

15 avril 2024

Charentes

IMG_20240412_192551.jpg

©paolapigani

 

" Toute une vie immobile s'illumine au miroir profond de la mémoire. Tout éclate et se fige dans un inexorable présent "

 

Gustave Roud Requiem et autres poèmes. 

13:34 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charentes, colza, gustave roud

05 février 2024

Charente encore et toujours

IMG_20240202_183108.jpg

IMG_20240204_125644.jpg

©paolapigani

 

Après une telle traversée de paysages, de visages reconnus, inconnus, entre la rivière Charente et la Vienne, j'ai remonté doucement le courant sur les traces de mon enfance, des chemins de Pia, des colères paysannes des années 70,80...2024.

Je voudrais remercier toutes les personnes qui m'ont offert de vivre ce retour au pays des orties et des hommes, des femmes et des âmes fortes dans une atmosphère chaleureuse:
Pauline Fouillet (librairie Des livres et vous Ruffec), Severine, Amandine, Béatrice et tous les bénévoles du salon du livre de Confolens.

04 février 2024

Charente

IMG_20240204_164601.jpg

©paolapigani

 

"La lumière est plus charentaise que tout le reste. De quel hasard géographique ou météorologique est elle le produit ? D'où vient que vous ne trouverez point hors de chez nous, nulle part !, ce même miroitement bizarre, ces contrastes aigus, ces sautes inimitables de luminosité qui donnent au paysage une netteté surréelle et changeante. Sans doute existe-t-il ailleurs qu'en Charente des marais, des parcs à huîtres, des salines et des roses trémières. Mais  cette lumière ? "
 
Jean Claude Guillebaud
Charentes, mes patries minuscules.
Éditions du Ruisseau.
 
 

Charentes mes patries minuscules, Jean Claude Guillebaud, éditions du ruisseau

20 décembre 2023

Quitter son pays n'est pas toujours un rêve

IMG_20230904_104039.jpg

 

Adolescente rêvait-elle vraiment de survoler l'Europe ?

Sa Vénétie était pauvre après guerre, peut être allait-elle travailler dans les rizières, y chanter la version originale de Bella Ciao avec des " mondine" jambes nues dans l'eau, assaillies par les zanzare ?

Elle a préféré aller  faire la bonne à Milan, dans une riche famille  puis en Suisse et plus tard en Belgique où elle a obtenu un premier permis de travail. Profession servante. C'est à Bruxelles qu'elle a rencontré mon père.

Ensemble, ils sont partis pour la France. Ce fut un voyage sans retour car dans ce pays d'accueil, touché déjà par l'exode rural, on appréciait que de jeunes couples viennent occuper des vieilles fermes, exploiter la terre, remplir école, église de familles nombreuses. La France n'était pourtant pas un eldorado mais mes parents se sont accrochés à ce nouveau destin, aidés par une communauté villageoise plutôt bienveillante, par leur force de travail et... les allocations familiales.

Leurs 50 ans de vie française, ils ne les ont jamais regrettés  malgré les difficultés rencontrées, "porca misera" Le droit du sol a permis à toute ma fratrie de se sentir français dès l'école communale. Aujourd'hui encore , quitter son pays n'est pas toujours un rêve. On espère au moins fouler autre chose que ruines, sable, cendre ou sang.

Je regarde cette photo sépia : une jeune fille à la proue d'un aeroplane factice qui  ne sait pas encore où atterrir. Elle s'appelait Inès Roman, c'était ma très chère mère. La devise de notre pays est-t-elle désormais factice comme cet avion de papier ?

l

07 décembre 2023

Crépuscule

IMG_20231203_163437.jpg

©paolapigani

 

 

" Mais la jeunesse et la vieillesse,
que sont-elles auprès de l’infini de la nature,
que sont-elles auprès de cette idée exaltante,
et de ce sentiment dans lequel toutes ces menues différences s’abolissent ?" Robert Walser Nouvelles du jour Editions Zoé

11:05 Écrit par Paola Pigani dans Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : robert walser

17 septembre 2023

Retour de Charente

librairie le trait d'union,erick zion,des orties et des hommes,liana levi,la rochefoucauld,tardoire,angouleme,place du minage

librairie le trait d'union,erick zion,des orties et des hommes,liana levi,la rochefoucauld,tardoire,angouleme,place du minage

librairie le trait d'union,erick zion,des orties et des hommes,liana levi,la rochefoucauld,tardoire,angouleme,place du minage

 

librairie le trait d'union,erick zion,des orties et des hommes,liana levi,la rochefoucauld,tardoire,angouleme,place du minage

librairie le trait d'union,erick zion,des orties et des hommes,liana levi,la rochefoucauld,tardoire,angouleme,place du minage

 

 

 

©paolapigani

 

 

À travers les rues de la Rochefoucauld où je suis née et d'Angoulême, où j'ai cru mourir,
je suis redevenue peregrine. La rue des halles, le cloître des Carmes et ce château sombre
qui ne faisait pas rêver la gamine de 11 ans tenue sage entre les murs du pensionnat de la Grand rue. Il a  coulé tant d'eau depuis lors...
Aujourd'hui la Tardoire est asséchée. Mais j'ai suivi au loin  les  méandres de la Charente depuis les ramparts d'Angoulême
avant de retrouver la place du minage où adolescente solitaire,
j'allais écouter des  anges gazouiller dans la fontaine. Entre deux eaux, deux âges de la vie,
j'ai été si heureuse de revenir au pays Des orties et des hommes grâce à Erick Zion, 
le plus jeune et enjoué libraire que je connaisse.
Merci à lui, à Mylene de m'avoir si bien accueillie  à la librairie Trait d'union autour d'un public nombreux. Soirée chaleureuse entre visages inconnus et reconnus, vives émotions
de retrouver compagnes et compagnons d'école, de collège et lycée,
d'évoquer nos territoires et souvenirs communs.

 

 

 

08 septembre 2023

Nuages

IMG_20230803_142705.jpg

IMG_20230803_142622.jpg

IMG_20230803_191607.jpg

©paolapigani

 

 

 

" Si je devenais aveugle,
ce qui m'ennuirait le plus,
c'est de ne plus pouvoir regarder
jusqu'à l'idiotie le défilé des nuages" Cioran

 

21:35 Écrit par Paola Pigani dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nuages, cioran, aphorismes, villeurbanne, lyon, saint étienne

10 août 2023

Un été paysan

IMG_20230731_152736.jpg

©paolapigani

 

 

"Je le trouvai un jour
dans la vallée
et le regardai droit dans les yeux
le paysan était comme un géant,
dressé sur la prairie étrangère
il fauchait lentement la lumière..."

D'un été paysan. Extrait.
Rainer Maria Rilke
Poèmes épars et fragments.1897-1926

 

21:32 Écrit par Paola Pigani dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)