Guillevic 2016linoines

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 décembre 2016

Les particules fines

 

 

giono,paris

 

 

Viens, venez tous, il n'y aura de bonheur pour vous que le jour où les grands arbres crèveront les rues, où le poids des lianes fera crouler l'obélisque et courber la Tour Eiffel ; où, devant les guichets du Louvre, on n'entendra plus que le léger bruit des cosses mûres qui s'ouvrent et des graines sauvages qui tombent ; le jour où, des cavernes du métro, des sangliers éblouis sortiront en tremblant de la queue. 

 

Solitude de  la pitié. Jean Giono

07:26 Écrit par Paola Pigani dans Livre, Poésie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : giono, paris

02 novembre 2016

Prochaines rencontres en Voironnais

 

 

 

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Rencontre Comment la littérature s’empare-t-elle de l’actualité ? 

Sam. 5 nov. à 10h30

 

 Gaëlle Josse, Joy Sorman, Céline Lapertot, Béatrice Fontanel et Paola Pigani, animée par Olivier Cogne, directeur du musée de la résistance, chargé d’expositions au musée Dauphinois


> Samedi 5 novembre à 10h30 (Espace Marcelle Boudias - Voiron)

 

 

 
 
 
Et toujours:
 
 
 

Voiron, Voreppe, Paola Pigani, Venus d'ailleurs, Liana Levi, Gilles Vugliano, Paola Pigani, le cœur des mortels, gaêlle Jose, Joy Sorman, Céline Lapertot, Béatrice Fontanel

 

 

 

31 octobre 2016

La chaise de Van Gogh 1

 

  

Le monde part de tes épaules

pour descendre à tes pieds

que tu laves devant la porte

dans une bassine en émail

une eau de foin

de quoi faire la minestra

mais non, tu la jettes en riant

sur le jasmin qui a toujours soif

tu chantes

Io sono un’povero negro

tu en mets plein tes savates

 

 

 

Tes mains vivantes

Accrochent tout

La force de tourner

les pages du ciel

Même sales

Infléchir aux saisons le rythme du travail

Les mise bas des bêtes, les semis, les coupes de foin, les moissons

 Passer l’endaineuse, la botteleuse, la herse

Chaque jour une maîtresse

 

 

 

 

Extrait d'un recueil en voie d'achèvement   La chaise de Van Gogh.

Où le peintre ne fait qu'une minuscule apparition par le vide de sa chaise.

 

image

 

 

 

La Chaise, photo Roswitha Guillemin

Chambre n° 5 occupée par Vincent Van Gogh les 70 derniers jours de sa vie à l’Auberge Ravoux, Auvers-sur-Oise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10:42 Écrit par Paola Pigani dans Livre, peinture, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : van gogh, roswitha guillemin, paola pigani